Return to site

Casque, lunettes, lentilles, implants ou la suite logique

Pour qu'une technologie soit acceptée, le form factor est un des points décisifs pour passer le gouffre de Moore. Bien que Bill Gates ait présenté la première tablette en 2002 (Tablet PC), c'est Apple qui a inondé le marché avec son iPad en 2010.
Il est fort probable que la version commerciale de l'Oculus Rift se vende comme des petits pains et que tous les dérivés à base de téléphones portables y trouvent aussi leur places… Cependant, je ne vois pas les gens se balader dans la rue avec ce genre de casque en permanence sur les yeux.
Pourtant, ce sont bien ces périphériques qui vont sensibiliser et éduquer les utilisateurs. L'évidence des usages dans le monde professionnel poussera les fabricants à miniaturiser ces dispositifs jusqu'à ce qu'ils puissent être seulement des lunettes sans fil et autonomes.
C'est devenu un incontournable dans mes présentations : le système ARI.
Tiré d'un jeu vidéo portant le nom de Heavy Rain, cet appareil se présente sous la forme de lunettes usuelles. Il permet de visualiser une réalité virtuelle/augmentée… une réalité alternative. Il est selon moi, la parfaite représentation de ce que l'avenir nous réserve et de ce vers quoi les industriels doivent tendre.
Est-ce de la science-fiction, juste un jeu vidéo ? Non, c'est bien de la prospective et de la clairvoyance! Regardez plutôt la vidéo suivante.
Allez ! Comme j'aime bien faire des prédictions optimistes et que les récentes acquisitions de Google et Facebook me confortent dans cette idée, je pense quevous aurez ces lunettes sur le nez dans moins de cinq ans.
Cinq ans... OK ! Mais pour faire quoi ?
Justement amis designers en tout genres, vous avez votre carte à jouer. Aujourd'hui, nous sommes aux prémices des applications professionnelles usuelles augmentées/virtuelles. Le vrai problème (je sens que je vais me faire des ennemis) est qu'il n'y a quasiment que des développeurs qui s'investissent dans la réalité virtuelle. Du coup, nous avons des Proof Of Concept prometteur et qui font illusion dans un premier temps. En revanche, l'ergonomie est inexistante, les interfaces font saigner les yeux et je ne parlerai même pas de l'expérience utilisateur. Certaines personnes pourraient penser que j'exagère étant donné que l'on parle ici de POC.
OUI, ces vidéos envoient du bois! Pourtant, dans un espace où l'imagination est sans limites et où l'on devrait faire fi des lois de la physiques qui régissent notre monde… nous nous retrouvons avec des écrans qui ressemblent à des écrans, des boutons slider dans des panneaux... etc
Récapitulons au cas où je ne serais pas assez clair. L'innovation incrémentale touche à ses limites. Les industries d'écrans, d'électroniques, de processeurs et j'en passe, ont trouvés dans les réalités alternatives un nouvel axe de croissance. Aujourd'hui, casques et lunettes, mais demain, lentilles puis implants. Alors, commencez à imaginer vos interfaces désincarcérées de leurs cadres 16/9, spatialisez vos interactions. Vous êtes des pionniers, vous avez cette chance d'être les premiers à pouvoir sculpter cette matière digitale.
All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK